Train express pour l’enfer

TRAIN EXPRESS POUR L’ENFER (aka Night Train to Terror)
États-Unis | 1985 | John Carr, Philip Marshak, Tom McGowan, Jay Schlossberg-Cohen et Gregg C. Tallas

Bande-annonce (montage exclusif par Izabel Grondin)

« Dance with me, dance with me! » Drôle d’entrée en matière direz-vous. Mais croyez-moi, ces paroles tirées de la seule chanson du film risquent de vous hanter bien plus longtemps que mon invité.

D’abord quoi exprimer sur UN TRAIN EXPRESS POUR L’ENFER? Ce qui me vient spontanément en tête c’est que le producteur Jay Schlossberg-Cohen est un véritable pro de la récupération. Je pense que je n’ai jamais entendu parler d’un tel procédé, parce qu’il faut bien l’admettre, il devait être complètement désespéré ou défoncé pour concevoir pareille arnaque. D’ailleurs je pose la question : a-t’on le droit de faire ça? Imaginez, trois longs-métrages réalisés à des années différentes, dont deux d’entre eux on pu bénéficier d’une distribution (le troisième n’ayant jamais été terminé) et qui sont réunis en un seul film! Le tout entrecoupé par une histoire bidon en parallèle, histoire d’unifier tout ça. Évidemment c’est un massacre. Mais un adorable massacre.
Continue reading

Vendredi 13 V – Une nouvelle terreur

VENDREDI 13 CHAPITRE V : UNE NOUVELLE TERREUR (aka Friday the 13th part V: A New Beginning)
États-Unis | 1985 | Danny Steinmann

Bande-annonce (montage exclusif par Izabel Grondin)

Mais qu’est-ce qu’un chapitre de cette célèbre série fait à Nanar de l’au-delà? Eh bien, il faut le reconnaître, c’est qu’ils ne sont pas tous bons. Et celui-là est extrêmement mauvais. Tellement qu’il a bien failli se retrouver dans un prochain article AVOID.

La première fois que je l’ai vu, je me souviens que le glas était sonné. Découragée de tant d’absurdités, je décrochais définitivement de la série. Plus récemment et investissant un maigre 1 $, je me le suis procuré parmi un joyeux foutoir de VHS, avide de voir comment je le percevrais des années plus tard. Eh bien c’est encore pire que dans mes souvenirs. Puisque mauvais relèverait de l’euphémisme, j’irai alors pour un radical “c’est à chier”. Comme ça tout le monde est content, et surtout au courant. Il faut dire qu’avec le 4e chapitre la barre était haute, trop haute peut-être. J’avoue d’emblée que VENDREDI 13 IV: THE FINAL CHAPTER de Joseph Zito est selon moi le meilleur (et de loin) de tous les films sur le célèbre croque-mitaine made in USA. En poursuivant la 5e aventure, le réalisateur Danny Steinmann ne pouvait que se casser la gueule. Mandat rempli.
Continue reading

Spécial AVOID!

LE CHÂTEAU DU VAMPIRE aka Die Schlangengrube und as Pendel
Allemagne |1967 | Harald Reinl

 

LE TUEUR DE LA FORÊT aka Don’t Go In The Woods
USA | 1981 |James Bryan

Et bien ça faisait un bail chers lecteurs! Malgré le fait que je suis dans une période que je qualifierais de chrysalide, j’étais en recherche d’une nouvelle trouvaille à vous cuisiner. J’ai bien quelques titres en réserve mais je souhaitais dénicher un nanar que je n’avais pas encore vu. Continue reading

Massacre au camp d’été

MASSACRE AU CAMP D’ÉTÉ (aka Sleepaway Camp)

États-Unis | 1983 | Robert Hiltzik

Bande-annonce (montage exclusif par Izabel Grondin)

Une relation d’amour qui remonte à longtemps dans mon cas. Un film que j’ai vu alors que j’avais à peine quatorze ans et déjà à l’époque je trouvais ça nul à chier, donc imaginez aujourd’hui! Pourtant, si mauvais soit-il, ce film reste très audacieux pour son époque, notamment par les thématiques exploitées (homosexualité, pédophilie et transsexualité, on est quand même en 1983…). Ça prenait les couilles pour le faire mettons.

Quelques mots sur le réalisateur Robert Hiltzik, manifestement condamné aux sequels de cette insignifiance. En effet, il aurait été impliqué dans les SLEEPAWAY CAMP II, III, IV ainsi que THE RETURN OF SLEEPAWAY CAMP (ça revient un camp ça l’air) et je me pince au sang, mais j’ai lu sur IMDb qu’il est actuellement en préproduction d’un remake de cette même shit encore and over again. Pas tuable. Ni le gars ni le concept faut croire. Continue reading

Le vampire a soif

LE VAMPIRE A SOIF (aka  The Blood Beast Terror)

Royaume-Uni | 1968 | Vernon Sewell

Bande-annonce (montage exclusif par Izabel Grondin)

Après Vampire Cannibale, un film sans vampire ni cannibale, mais avec un loup-garou, voici LE VAMPIRE A SOIF, un film sans vampire mais avec un papillon de nuit! Vous êtes gâtés là non? Hasard extraordinaire s’il en est, je me suis farcie ces deux films un à la suite de l’autre sans savoir que j’allais tomber amoureuse à chaque fois. Je l’avoue d’emblée, LE VAMPIRE A SOIF me fait croire au destin. C’était vraiment une question de temps avant qu’on se rentre dedans. Combien de fois nos regards se sont croisés, combien de fois sommes-nous passés si proches l’un de l’autre (surtout quand j’ai vu le dessin à l’arrière de la pochette)? Mais je lui préférais un autre à chaque fois, me disant qu’à un moment donné je le louerais. Ce que je n’aurai finalement jamais fait. Continue reading